logo CARAMEL


 
Accueil   Accueil
     
Guides Nautiques   Guides Nautiques CARAMEL
   
Pages techniques   Pages techniques
   
Historique nouveautés   Historique Nouveautés
   
Liens utiles   Liens utiles
   
Voyages de Caramel   Les voyages de CARAMEL
     
Vos commentaires   Vos commentaires
   
Les Bonus   Les Bonus
   
 
 
 
peche et plongee

Pêche sous-marine

Sport difficile, se pratique en apnée (hors des réserves sous-marines svp). Mes compétences et mes résultats étaient modestes jusqu'à Tobago : une demi-douzaine de poisson-perroquets aux Canaries. La technique et le marché se sont largement améliorés à Tobago, parce que l'endroit est très poissonneux et que mon copain Pierrot m'a appris beaucoup de choses. Nous pouvions aisément nous nourrir tous les jours avec le produit de notre chasse, car la ciguatera est ici absente. Les meilleurs poissons sont : baliste, chirurgien, mérou, perroquet, sergent. Les calamars se tirent, se nettoient facilement et sont délicieux. J'ai toujours hâte d'aller mettre le poisson transpercé dans le Zodiac ancré sur la zone de plongée, à cause d'éventuels requins. De plus, une annexe ancrée et vide prévient les autres canots à moteur qu'il y a des plongeurs sous l'eau. C'est une activité assez physique, qui doit se faire de manière très détendue pour être bien sous l'eau. Cela peut devenir une grande occupation à bord.

Une mention particulière pour les langoustes qui deviennent rares et qu'il faut débusquer dans les anfractuosités rocheuses. Souvent, ce ne sont que les antennes qui trahissent les malheureuses. On peut essayer de les tirer ou de les embrocher avec une foëne mais l'angle d'attaque est rarement ouvert. Un simple bâton de 70 cm au bout duquel on aura fixé un très gros hameçon simple (ouverture au moins 1 cm) permet de les harponner vers soi. La première langouste reste un grand moment.

Un fusil à élastique avec une flèche tahitienne de 90 ou 100 cm est la meilleure dimension (acheter éventuellement une paire d'élastiques et une flèche de réserve en même temps). Il faut parfois réduire la flèche entre la barbe et la pointe de flèche afin d'avoir une longueur de 15-20 mm. Idem pour la barbe elle-même qui ne devrait pas dépasser 20 mm. Ceci pour permettre à la barbe de passer plus rapidement de l'autre côté et de sécuriser la prise. Certains poissons ont la peau dure (mérou, baliste) et il est difficile de la perforer des deux côtés. Ce raccourcissement sécurise également la prise dans le cas fréquent où la flèche rebondit sur un rocher et ressort du poisson avant d'avoir pu ouvrir sa barbe

Je ne me mesurerai pas avec mon copain Benoît qui a pêché à Trinidad une raie léopard de 80 cm de diamètre sans se noyer (on l'a même mangée ensemble). 

 

Voici un gadget pour les fans de plongée : la montre subaquatique avec caméra intégrée. Elle vous permettra aussi de filmer dans des conditions terrestres délicates...

 
 

Dernière mise à jour : septembre 2010

Mises à jour : AOUT 2017
patrick@amelcaramel.net

haut