logo CARAMEL


 
Accueil   Accueil
     
Guides Nautiques   Guides Nautiques CARAMEL
   
Pages techniques   Pages techniques
   
Historique nouveautés   Historique Nouveautés
   
Liens utiles   Liens utiles
   
Voyages de Caramel   Les voyages de CARAMEL
     
Vos commentaires   Vos commentaires
   
Les Bonus   Les Bonus
   
 
 
 
vie a bord

MULTIMEDIA

 

TELEVISION

Vaste sujet à l'époque de la miniaturisation et de la société de l'image que nous ne rejetons pas puisque l'on reste maître de couper le poste !

Il est devenu facile d'intégrer l'écran de télé dans le bateau puisque tous les écrans sont plats voire très plats (moins de 3 cm).

Les DVD peuvent être lus sur un lecteur compact qui fleurissent sur le marché. La plupart ont une alimentation mixte 220V et 12 V/24V.

Nous enregistrons des films ou des documentaires (en DivX) avant le départ sur un petit disque dur externe (alimenté directement par sa connexion USB). Il est ensuite directemet utilisable à bord une fois connecté sur la TV.

Pas d'images sans antenne. Depuis des années et après plusieurs essais malheureux, nous utilisons l'antenne "cage à poules" (antenne TV OMNIMAX), à monter impérativement en tête de mât. Elle se trouve assez facilement dans le commerce, résiste bien aux intempéries et aux UV. Le signal est correctement amplifié. Son prix varie assez fortement suivant les points de vente.

GAMIN TRUC : nous avons une petite collection de DVD pour enfants. Appréciable pour prendre l'apéro au calme avec leurs parents.

Quelle TV choisir ? Les moins énergivores sont les écrans de type OLED : environ 40W pour un écran de 80 cm (bien moins que les Plasma et LCD). Certains plaisanciers aiment à interfacer cet écran avec la cartographie pour visualiser de loin la route du bateau. Assurez-vous d'avoir une bonne connectique pour tous les usages (USB, HDMI, etc...) et de la possibilité de lire directement des films encodés (DivX, MP4, etc...) directement depuis un périphérique de stockage (clé ou HD USB).

J'ai vu d'autres montages avec des mini-projecteurs vidéo (voire des pico-projecteurs) et un écran blanc déroulant (fixé au plafond par exemple). Ceci permet de voir un film avec une grande image depuis un matériel très compact (et transportable). Prendre un modèle suffisament lumineux. La consommation est d'une quarantaine de W pour un mini projecteur et d'une dizaine pour un pico.

 
 

Globalement, on regarde peu la TV en grande crosière, sauf esseulés par mauvais temps où se passer un bon film fait plaisir.

En revanche, essayer de voir les news pour suivre les actualités locales ou du monde, regarder les prévisions météo, sont rarement une perte de temps.

Au mouillage, on capte quelques chaînes grâce à l'antenne en tête de mât. Dans les marinas US et vénézuéliennes, le signal TV est souvent disponible dans la borne technique de sa place à quai. Là, on reçoit beaucoup de chaînes, dont CNN, NBC, ABC news, etc ...

Votre TV est compatible avec le format Pal/Secam européen, mais le monde est peuplé de variantes de ces formats. Sans aide extérieure, vous ne pourrez plus voir d'images en dehors de l'Europe. Grâce aux tuners-convertisseurs, ce problème est surmonté. Il en existe pour la TV et pour le PC. Voici un site pratique qui donne une liste de tous les pays du monde avec le standard TV utilisé.

 
 

MOVIE TRUC : il est facile de louer des DVD nord-américains (zone 1) chez tous les loueurs (Blockbusters, Island Video, ...) qui sont présents dans la mer des Caraïbes. Ceux-ci ont souvent une piste audio en français pour le marché canadien. Voilà de quoi rattraper tous les bons films manqués durant le voyage !

 

 

MUSIQUE

Dans le carré, nous avons un autoradio qui lit des CD audio et MP3, mais l'essentiel de la musique sort d'un iPod qui a embarqué toute notre discothèque (restée à la maison). Cet autoradio a une entrée auxiliaire qui permet de brancher le lecteur MP3 sur les enceintes du bateau. Il est aussi possible de brancher directement une clé USB qui contient la musique.

Le son sort par des enceintes intégrées dans le carré et un fader permet de sonoriser le cockpit par des enceintes étanches et encastrées. J'étais contre la musique dans le cockpit. J'avais tort, c'est génial.

Un autre auto-radio est monté dans notre cabine et les deux appareils peuvent être commandés avec des mini-télécommandes. Depuis le cockpit, on monte le son, on change de station radio ou de plage de disque. Idem depuis la table du carré. Le plus apprécié est de pouvoir l'éteindre de son lit !

 

Actuellement, il n'est pas idiot d'envisager l'achat d'une console compacte qui reçoit directement l'iPod et restitue un son de haute qualité, incomparable avec les HP du bord. (Apple, Bose, Scandyna, Altec, ...). A comparer avec l'option de l'autoradio avec fonction Bluetooth qui une fois pairé avec votre iPod (ou iPhone, iPad, ...) lira la musique. Le volume, le changement de plage se commande directement avec l'iPareil.

Si votre lecteur MP3 tombe en panne, tout n'est pas perdu puisque vous avez eu la précaution d'en faire une copie de sécurité sur le PC du bord. Dans quelques années avec le haut débit internet par satellite, on pourra faire juke-box au mouillage (ne riez pas c'est déjà possible avec le dernier standard Inmarsat, mais un peu cher).

RIPPER TRUC : Si, comme moi, vous aimez la musique et vous souhaitez emporter avec vous en voyage une belle collection de musiques, voici un moyen de multiplier votre discothèque de façon totalement légale.

Station Ripper est une application étonnante. Elle vous permet de scanner des radios Internet et d'en enregistrer le contenu. Rien de bien neuf me direz-vous. Si, car Station Ripper permet de sélectionner les radios par type de musique diffusée et d'en scanner plusieurs dizaines en même temps. La version gratuite ne permet de sélectionner que deux radios à la fois.

Station Ripper détecte le début et la fin du morceau, l'enregistre automatiquement dans un fichier MP3, utilise les TAG pour vous donner les noms de l'artiste, de l'album, de la plage et télécharge aussi l'image de la jaquette.

Les radios émettent généralement en qualité MP3. En une nuit, j'ai enregistré plus de 300 morceaux de choix avec seulement 2 stations radio sélectionnées. Les doublons sont facilement éliminés sur le PC.

L'équivalent chez Mac peut être Radio Recorder, mais il y en a d'autres.

Généralement, la coupure début et fin de morceau est bonne. Si toutefois ce n'était pas assez précis à votre goût, il suffit d'utiliser le petit programme gratuit AUDACITY pour affiner la découpe. Ce logiciel existe pour les OS Windows et Mac.

En chargeant votre iPod, vous verrez l'image de la jaquette lorsque la plage est jouée. Des milliers de morceaux en qualité CD dans les styles qui vous plaisent et en toute légalité. Que demander de mieux ?

 
 

DEEZER TRUC : mieux, c'est la qualité CD. En vous abonnant à Deezer Premium + (10€/mois), vous pouvez télécharger des albums entiers sur votre iPod ou smartphone et les écouter à votre gré, hors connexion, du moins tant que vous payez votre abonnement. Le prix de l'abonnement annuel est de 120€, soit le prix de 8 CD. Pour ce prix, vous avez accès à près de 17 millions de titres. De quoi élargir très sérieusement vos connaissances musicales. Spotify propose une offre concurrente.

HD TRUC : en conséquence, si vous changez de lecteur MP3, prenez plutôt un 60GB qu'un 2 GB …

 
 

PHOTOGRAPHIE

A l'heure de la photo numérique, le problème est de faire un bon choix dans l'offre énorme du marché.

Le premier choix à faire est le type de l'apareil : compact > semireflex (bridge) > vrai réflex. La taille et le poids vont en augmentant mais les possibilités aussi.

En bateau, il est utile d'avoir un grand angle et un zoom est utile sur terre. Cette quadrature du cercle est réunie en un seul boîtier sur les compacts Panasonic de la série Lumix TZ. Outre des photos de haute définition, ces appareils font de la très bonne vidéo HD. L'appareil se glisse au fond d'une poche.

 
 

Vous pouvez obtenir plus d'effets ou de qualité avec un réflex équipé d'un rare zoom qui allie grand angle et télé (Tamron 18/250 F 3.5-6.3 +Macro)

PIXEL TRUC : il m'a été donné par Albert Brel, le journaliste nautique bien connu. Même si sur un site Internet, on se contente d'une résolution 640 x 480 qui ne pèse que 300 Kb ou moins, il faut toujour prendre les photos avec une définition maxi. Cela permet de recadrer et d'avoir pour soi des images haute définition.

Mais il est clair que ce beau matériel ne peut pas être montré partout. Le soir au Brésil, il faut oublier ... Donc l'idéal serait d'avoir un réflex et l'utiliser lorsque c'est possible et un compact pour les situations plus discrètes. Cela commence à faire cher évidemment.

Une batterie et une carte mémoire de réserve permettent en principe de faire face à toutes les situations.

Il faut les décharger régulièrement sur un HD externe pour éviter de tout perdre en cas de vol de l'appareil ou de chute à l'eau (hé oui, cela arrive).

 

VIDEO

Pléthore d'offres ici aussi, le choix se portera plutôt sur un appareil à mémoire flash intégrée mais pas sur une modèle K7 ou à disque dur, plus fragile. Il existe des modèles compacts et étanches à des prix très raisonnables

En revanche, mon expérience montre qu'il est illusoire de faire de la photo et du film. On finit par ne plus rien voir et rater tant les photos que le film. Je me consacre uniquement à la photo et de temps en temps, je filme une petite scène souvenir avec l'appareil photo.

Si vous souhaitez montrer vos réalisations vidéos au travers de votre site Internet, utilisez les services gratuits de You Tube ou Dailymotion. Le résultat sera plus fluide et rapide que via votre propre hébergeur.

Ne sous-estimez pas le temps et la difficulté artistique que prend un montage vidéo. J'ai très rarement vu un film qui tenait la route.

Dernière mise à jour : avril 2012
 

Mises à jour : AOUT 2017
patrick@amelcaramel.net

haut