logo CARAMEL


 
Accueil   Accueil
     
Guides Nautiques   Guides Nautiques CARAMEL
   
Pages techniques   Pages techniques
   
Historique nouveautés   Historique Nouveautés
   
Liens utiles   Liens utiles
   
Voyages de Caramel   Les voyages de CARAMEL
     
Vos commentaires   Vos commentaires
   
Les Bonus   Les Bonus
   
 
 
 
Préparation au grand voyage

LA PREPARATION DU BATEAU

Feu l'architecte Daniel Bombigher était un poète de l'architecture marine. Il avait dessiné la célèbre série des Schpountz : un charme fou, du romantisme pur jus. Vous vous souvenez peut-être de cette émission de Thalassa (milieu des années 90), relatant l'histoire de ce courageux français qui a construit patiemment son grand Schpountz "Shenendoa" durant … 17 ans. Une fois à l'eau, la famille Puchois embarqua pour mettre le cap sur des températures plus clémentes et connaître la juste récompense de ces années de labeur, de sacrifices et de rêves. L'émission ne dit pas si la récompense a été à la hauteur du rêve et de la voie prise pour y arriver.

Ce ne sera probablement pas votre cheminement. Ce n'a pas été le mien. Ce choix est tout à fait respectable mais je crois qu'il s'agit de la réalisation d'un rêve différent : créer un beau bateau de ses mains. Naviguer est le prolongement de cette réalisation … s'il reste encore du temps. Rares sont les réussites sur les deux tableaux. Je préfère utiliser mon temps libre pour naviguer. Le temps de bricolage et d'entretien est très suffisant pour combler tout esprit technicien ou mains fébriles en quête de travaux manuels.

Il y a de bons bateaux d'occasion à tous les prix et qui vous permettent de partir presque où vous voudrez, si vous le voulez. Ne vous trompez pas de route !

Voici quelques éléments de réflexion pour l'élaboration votre liste de préparation du bateau. Elle va directement dépendre de l'état de votre bateau actuel, de son âge et de son équipement. Beaucoup de points sont traités de manière plus approfondie dans les chapitres techniques de ce site :

  • Vérification de l'état du bateau : c'est le moment de réviser les points névralgiques du navire : liaisons coque - pont et coque - quille, safran et mèche, état du gréement (changer les haubans s'ils seront âgés de plus de 10 ans à votre retour), état des voiles, des enrouleurs, check up du moteur, étanchéité des capots, hublots, cadènes, … Votre bon sens devrait suffire, épaulé par des conseils techniques en cas de doute
  • Etablissement d'une liste de pièces de rechange (voir chapitre éponyme)
  • Vérification de l'outillage embarqué (voir chapitre éponyme)
  • Fabrication d'extras spécifiques : bimini, tauds, coussins, hamacs, table de cockpit, bibliothèque, rangements particuliers, …
  • Installation d'extras spécifiques : second pilote auto, conservateur d'allure, éolienne, groupe électrogène, déssalinisateur, batteries supplémentaires, spi asymétrique, chaussette, arceau arrière, chauffage, …
  • Installation d'électronique complémentaire : BLU, Iridium, Navtex, PC, cartographie électronique, antennes, …
  • Vérification du matériel de sécurité : radeau, balise, fusées, gilets, harnais, lignes de vie, tourmentin, sac de survie, extincteurs, pompes … (voir chapitre éponyme)
  • Vérification des apparaux de mouillage : nombre et qualité des ancres, état de la chaîne, orin, gaffes, amarres, … (voir chapitre éponyme)
  • Vérification de l'annexe et du moteur hors-bord. Pas de bricolages, ceci va vous servir pratiquement tous les jours (voir chapitre éponyme)
  • Vérification du matériel de plongée et de pêche (voir chapitre éponyme)
  • Vérification des documents de bords et de leur validité
  • Vérification de l'assurance du bateau : validité, valeur assurée, zones géographiques, couverture cyclone, conditions particulières, exclusions, …
  • Etablissement d'une liste d'avitaillement avant le départ (voir chapitre éponyme)
  • Etablissement d'une pharmacie de bord (voir chapitre éponyme)
  • Etablissement d'une liste des documents de navigation : cartes, guides, ouvrages obligatoires et autres (voir chapitre éponyme)
  • Divers : livres, vêtements, matériel photo ou cinéma, jeu, lunettes solaires, vélos, gaz, BBQ, …
  • Mettre au point un "support technique" : un copain navigateur par exemple, qui reste au pays et qui possède toutes les adresses utiles en vue de vous faire suivre le matériel en panne et introuvable là où vous êtes
  • Préparer son programme de navigation (voir chapitre éponyme)
  • Trouver une brochette d'équipiers en rapport avec les étapes (voir chapitre éponyme). Ceux-ci doivent être trouvés longtemps à l'avance pour leur permettre de gérer les dates de congés et vous permettre de les tester si vous ne les connaissez pas bien

Un année n'est pas trop compter pour cette importante préparation du bateau. Que l'ensemble de ces points ne soit jamais un frein pour partir le jour que vous avez programmé. Il faut larguer les amarres le jour J, le reste se fera en route … ou commencez les préparatifs plus tôt !

Dernière mise à jour : septembre 2010


 

Mises à jour : AOUT 2017
patrick@amelcaramel.net

haut