logo CARAMEL


 
Accueil   Accueil
     
Guides Nautiques   Guides Nautiques CARAMEL
   
Pages techniques   Pages techniques
   
Historique nouveautés   Historique Nouveautés
   
Liens utiles   Liens utiles
   
Voyages de Caramel   Les voyages de CARAMEL
     
Vos commentaires   Vos commentaires
   
Les Bonus   Les Bonus
   
 
 
 
technique bateau

Aération, pluie et bestioles

ou comment aérer sans problèmes

 

Lors de notre première traversée de l'Atlantique, nous avons souffert du manque d'aération du bateau, principalement dans la cabine avant. Pour descendre sur le Brésil, il est nécessaire de faire 5 à 6 jours de bon plein ou de près, ce qui interdit l'ouverture des capots de ponts. Du Cap Vert au Sénégal, c'est 3 jours de près tout fermé.

Ajoutons à cela, la chaleur équatoriale et un problème de remontée des odeurs du puisard par les évacuations des douches. Les équipiers de la cabine avant étaient vraiment incommodés.

Pour notre nouveau voyage, nous avons essayé d'améliorer l'aération et affûter nos armes contre les insectes.

 
 

PUISARD

Pour les odeurs du puisard, nous avons un stock de pastilles de chlore de ménage (toutes grandes surfaces en Europe). Idéalement, en traversée, nous en jetons une tous les soirs directement dans le puisard, après avoir pompé l'eau. Ceci pour arrêter le cycle de décomposition, de fermentation et donc de putréfaction. Tout un drame qui se déroule dans le bateau, sous nos pieds !

 
 

EXTRACTEURS

Pour aérer la cabine avant et le carré, nous avons posé des extracteurs solaires NICRO Powervent 3000, dont vous trouverez les caractéristiques dans le fichier PDF téléchargeable.

Ce modèle est solaire, mais intègre une batterie. Le moteur tourne 24/24 h sur la batterie qui rechargée par le panneau solaire durant le jour. Un interrupteur intégré (flèche rouge) permet d'arrêter le moteur. L'extracteur est presque silencieux. En navigation, les bruits ambiants sont largement supérieurs. La batterie est de type AA, elle est donc facilement remplaçable.

Ce modèle permet d'extraire ou aspirer de l'air suivant le rotor que l'on pose (les 2 sont livrés), mais l'extraction est la plus recommandée car elle dégage l'air chaud qui stagne au plafond.

Les insectes sont arrêtés par des grilles incorporées. L'extracteur intègre une chicane qui évite à l'eau de mer de rentrer dans la cabine. Par vrai mauvais temps, on remonte une collerette depuis l'intérieur et l'extracteur est étanche (flèches bleues).

La pose fait un peu peur, car il faut découper le plexi du capot. Réfléchissez bien à la position de l'extracteur. La position centrale nous a paru la plus esthétique. Nous craignions que l'éclairage de la cabine ou du carré ne diminue fortement après la pose de cet appareil. Il n'en est rien.

POSE :

Coller largement le gabarit en papier livré avec le ventilateur avec de l'adhésif. Faire un trou de 10 mm au foret à 2 cm (à l'intérieur !) de la découpe à exécuter. Avec une scie sauteuse, suivre lentement le cercle du gabarit. Nous avons utilisé une lame HSS pour l'acier. Il faut une scie avec vitesse variable dans la gâchette pour ne pas scier trop vite, sinon le plexi fond. Le papier évite de rayer le plexi avec la semelle de la scie. Les pros utiliseront une défonceuse munie d'une patte centrée pour une découpe parfaite.

Présenter la base de l'extracteur et pointer les 3 trous des boulons. Forer et poser sur le joint néoprène avec des écrous borgnes (non livrés). A l'intérieur, combler proprement l'interstice avec du silicone noir. Poser le moteur puis le capot avec le capteur solaire. La finition standard est blanche, mais il existe un sur-capot inox qui s'accorde mieux avec l'ensemble.

Ce matériel américain est disponible chez Plastimo ou West Marine. Après 8000 milles d'usage, nous en sommes contents.

NOTA BENE 2010 : ce modele Nicro 3000 n'est plus fabriqué par le constructeur qui a seulement gardé les 2 modèles plus petits. Mais vous trouverez chez SOLARVENT, un produit identique en inox. Il est équipé d'un petit éclairage LED intégré.

 
 

VENTILATEURS INTERIEURS

C’est le grand oublié sur les bateaux. Pourtant c’est LA solution sous les tropiques ou même en Méditerranée. Nous en avons installé partout au plafond du bateau. Pas de jaloux : chaque couchette a le sien, idem pour le navigateur et le chef coq. Dans les cabines, il est fréquent qu’il tourne toute la nuit. C'est particulièrement vrai en navigation hauturière au près lorsqu'il est impossible d'ouvrir les capots de pont.
               
Un seul modèle tient la route : Hella Turbo Fan. Peu gourmand en énergie (6,5 W), garanti pour 5000 heures d’utilisation, facile à placer, orientable, existe en 12 ou 24 V, 2 vitesses, pas trop bruyant. Il n’a que des qualités. Il demande seulement d'être dépoussièré régulièrement pour éviter de faire vibrer le support à cause de pales déséquilibrées. En vente en Europe à +-100 €, la moitié à Trinidad chez Budget Marine (70 $) …

Je vous invite à le mettre dans la liste des invités obligatoires, si vous vivez à bord et qu’on ne vienne pas me dire « Pas besoin, j’ai la clim à bord ! ». On ne laisse pas le groupe tourner toute la nuit pour faire marcher la clim.

 
 
 

VENTILATEURS EXTERIEURS

Caramel a une capote très enveloppante qui nous protège bien des embruns, de la pluie et du soleil. L’inconvénient est le manque d’air, surtout par vent nul …

Depuis plusieurs années, nous avons un ventilateur domestique pour le cockpit. C’est un modèle compact qui trouve à se ranger. Alimenté en 220V, il ne nécessite qu'un petit convertisseur bas de gamme.

Entre 11 heures et 16 heures, c’est un réel bienfait pour l'homme de quart. Utile aussi pour l'heure passée à faire la vidange dans la cale moteur. Nous l’avons également apprécié durant les longues heures de barre sur les fleuves tropicaux.

 

 

 

 
 

FANTOME

Pour la ventilation au mouillage ou au port, nous avons équipé la cabine avant d'un fantôme pyramidal à 4 entrées que l'on trouve chez Swisstech. 4 crochets sur le chambranle intérieur du capot et un bout au sommet du fantôme se fixe en entourant les 2 écoutes de génois. Pas original, mais très efficace.

Il existe également un fantôme en forme de 1/4 de sphère qui se déplie sur le capot et qui capture bien le vent. Il a le mérite de ne pas être attaché par le dessus, car il est tendu par des joncs intégrés à la toile. Une moustiquaire sur la face avant diminue le risque de bestioles, mais freine sensiblement l'entrée d'air. Se replie totalement à plat pour se glisser sous une couchette. En vente chez Compass : Ribomax

 
 
 

PLUIE

Sous les tropiques, lorsqu'il pleut c'est souvent dru et il ne fait pas moins chaud pour autant. Le dilemme qui se pose souvent est : "il va bientôt pleuvoir, quand fermer et crever de chaud ?" . Ou estimer les chances de pluie lorsqu'on quitte le bateau.

La marquise des hublots répond en bonne partie à cette attente. Je n'ai pas inventé le modèle ci-dessous mais j'ai simplement copié l'idée sur un autre bateau et aménagé pour Caramel avec les pièces que j'ai trouvées.

Matériel  :

• Profil en alu : ces profils se trouvent généralement dans les magasins de camping. C'est de l'alu anodisé. On vend également la ralingue qui s'y adapte

• Dans un brico ou un marchand de ferraille, acheter du rond d'alu diam 8 mm pour faire les « U ».

• Chez votre voilier du tissu de type SUN UMBRELLA. Il est souple, résistant aux UV et imperméable.

• Trouver des ventouses qui vont s'adapter sur les ronds en alu. C'est le plus difficile. J'ai trouvé les ventouses dans le magasin de camping.

Réalisation  :

• La longueur des profils doit dépasser de minimum 10 cm chaque côté du hublot pour être efficace. Limer les coins du profil pour faire pénétrer facilement la ralingue. Ce profil une fois dégraissé à l'acétone sera collé au silicone sur le polyester pour éviter les trous de visses et permettre de tout enlever un jour sans dégâts.

• Pour calculer la longueur des ronds d'alu, il faut faire un petit croquis sur papier. Une pente de 30° de la toile me semble un bon compromis. Tenir compte que la pliure va consommer un peu de longueur. Plier les ronds à l'étau tout doucement pour ne pas fragiliser le métal.

• Dans votre croquis, vous aurez trouvé les dimensions du tissu à coudre. Prévoir des ourlets latéraux et un ourlet extérieur de 1 cm pour passer le rond d'alu. Côté intérieur, il est facile de coudre la ralingue, vendue prête à coudre.

• Pour l'assemblage des ventouses, il faudra trouver une solution en fonction de la forme des ventouses trouvées. Dans notre cas, du tuyau souple assemble ventouse et rond d'alu. Un petit boulon nylon assure le tuyau à la ventouse et de la colle assure le tuyau au rond d'alu. J'ai acheté le double de ventouses pour pouvoir les remplacer si elles cuisent trop vite au soleil.

• Voilà le travail presque terminé. Enfiler la marquise et si tout est OK, on peut forer un trou dans le profil et la ralingue afin de poser une simple goupille fendue qui évitera à l'ensemble de s'envoler par grand vent (ce n'est jamais arrivé).

Si le vent défait les ventouses, le tissu obturera simplement le hublot par le poids et la rigidité du rond d'alu. Nous sommes satisfaits du système qui ne prend que quelques secondes à placer ou ôter.

Voici un autre modèle, basé sur le même principe. Il est un peu plus complexe, mais convient bien à un climat plus pluvieux.

Pour les capots, il existe de petites « tentes » à poser au-dessus de l'ouverture. Mais je n'en ai pas réalisées.

 
 

BESTIOLES

Les années suivent et ne se ressemblent pas. Certaines amènent beaucoup d'insectes, d'autres moins. On s'est équipé entretemps de deux accessoires simples :

La moustiquaire pour hublot à acheter chez le fabricant de vos hublots (Goïot). Elle se glisse simplement dans l'ouverture et tient par le joint caoutchouc périphérique. Il est possible de fermer le hublot en laissant la moustiquaire. C'est tout de même plus joli que la toile moustiquaire collée au Duck Tape.

 

Pour les capots de pont, le modèle ci-desssous fonctionne très bien. Il recouvre l'espace et sa périphérie est lestée d'un bout plombé (flèche bleue). Prendre le modèle largement au-dessus de la taille de votre capot pour plus d'aisance. En cas de pluie, il est possible de refermer le capot en laissant la moustiquaire dehors jusqu'à la fin de l'averse. Chez Compass ou Swisstech.

 

 
 

Si vous avez encore trop chaud, rendez-vous au bar ou au cybercafé climatisé le plus proche.

Fraîchement vôtre.

Dernière mise à jour : avril 2012

Mises à jour : AOUT 2017
patrick@amelcaramel.net

haut